Gérer la déprime de fin d’année

6 suggestions pour aborder sereinement les fêtes de fin d’année

6 décembre 2022·

Nous voici arrivés une fois de plus à cette période fatidique de fin d’année, souvent chargée en émotions… positives et agréables pour certains, pesantes voire douloureuses pour d’autres, qui sont frappés par la déprime de fin d’année.

Alors, comment faire quand on appartient à la seconde catégorie? Quand on voit approcher les fêtes avec appréhension, qu’on sent la déprime pointer? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Après décembre… vient janvier!

Autant le préciser tout de suite: je n’ai pas de solutions toute faites à vous proposer! Pour différentes raisons, cette période de fêtes a toujours été assez compliquée pour moi. C’est donc à chaque fois un réel soulagement quand janvier est enfin là et, avec lui, l’opportunité de prendre un nouveau départ!

Mais ne mettons pas la charrue avant les bœufs: avant janvier et son renouveau, il faut bien passer par décembre… Alors, avec le temps, j’ai développé certaines habitudes et stratégies qui m’aident à traverser cette période avec plus de sérénité. Je vous les partage ici.

1. Prendre soin de soi

Les personnes qui n’aiment pas la période des fêtes et qui sont sujettes à la déprime de fin d’année ont généralement une bonne raison pour cela, souvent liée à la famille. Célibat, conflits, décès de proches, distance géographique… Autant de raisons pour lesquelles on peut se retrouver isolé à l’approche de Noël. Et de voir tout le monde autour de soi se préparer joyeusement à passer les fêtes en famille ne fait qu’amplifier ce sentiment de mal-être!

Comment y faire face au mieux? Premièrement, en prenant grand soin de soi. Cela peut consister à s’apporter à soi-même ce qu’on aimerait recevoir: un cadeau, un moment de détente, un massage, un verre de bon vin, une soirée-cinéma… On peut aussi se dire ou s’écrire à soi-même les paroles bienveillantes et réconfortantes qu’on aimerait entendre, se cuisiner de bons repas, s’offrir de longues balades… En bref, tout ce qui peut nous aider à nous sentir entouré et soutenu.

Ensuite, on peut se rappeler qu’on n’est pas seul dans cette situation: nous sommes nombreux à déprimer à l’approche des fêtes. C’est finalement assez normal si nos relations familiales sont moins qu’idéales – et c’est le cas d’un grand nombre de personnes!

L’autocompassion en particulier peut être d’une grande aide. On peut par exemple utiliser une pratique comme la «Pause d’autocompassion» (à découvrir dans cet épisode du podcast) ou des pratiques de méditation formelles (un exemple ici).

2. Pratiquer la gratitude

Je vous l’accorde: ça peut sembler difficile de ressentir de la gratitude quand on a l’impression que tout le monde autour de nous est plus heureux et mieux loti que nous. Dans ces moments-là, il est plus facile de se concentrer sur ce qui nous manque que sur ce qu’on a… Mais si on y regarde de plus près et qu’on prend la peine d’écouter, on se rend souvent compte que même si, en surface, les autres semblent vivre le rêve, dans les faits, c’est un peu différent.

Prenez ces quelques exemples de situations (pas si fictives que ça?): Votre collègue vous raconte sa soirée de Noël où l’oncle René et le beau-père en sont presque venus aux mains à cause d’un désaccord politique. Chez Karla, le petit dernier – 9 ans – a fait une crise parce qu’il n’avait pas reçu le smartphone qu’il avait demandé. Maryline était tellement stressée d’avoir à préparer le repas pour 15 convives – en tenant compte des allergies et préférences alimentaires de chacun – qu’elle a développé une migraine et a passé la moitié de la soirée dans sa chambre. La liste pourrait s’étendre à l’infini…

La plupart des gens ont tellement d’attentes par rapport aux fêtes qu’ils qui en ressortent souvent avec un sentiment d’insatisfaction et un arrière-goût amer… Peu importe qu’ils aient passé les fêtes en famille ou non!

Le verre à moitié plein…

Alors pourquoi ne pas regarder plutôt ce qu’on gagne que qu’on perd?

  • Pas de stress ou de pression de devoir préparer un événement qui soit à la hauteur des attentes de tout le monde.

  • Pas besoin de courir les magasins pour trouver les cadeaux idéaux sans jamais être sûr de tomber juste.

  • Du temps libre à disposition qu’on pourra passer comme on l’entend.

  • Si on a des animaux de compagnie, c’est le moment rêvé pour passer du temps de qualité avec eux.

  • L’occasion de lire enfin ces livres qui se sont empilés au fil des mois et qu’on n’a même pas eu le temps de commencer.

  • [Ajoutez vos propres points]

En fin de compte, si on prend la peine de chercher un peu, on peut trouver plein d’avantages à rester en marge de l’effervescence des fêtes!

3. Profiter de cette période pour faire le bilan de l’année écoulée et fixer les objectifs pour l’année à venir

Réaliser le bilan de l’année écoulée permet d’une part de prendre conscience de tout ce qu’on a accompli (qu’on a souvent tendance à oublier tant on est pressé de passer à la suite…) et d’autre part de voir quel est notre potentiel d’amélioration pour la suite.

D’abord le bilan…

Voici quelques questions qui vous aideront à faire votre bilan:

  • Qu’ai-je réalisé durant l’année écoulée?

  • Quelles ont été mes principales réussites? mes principaux défis?

  • De quoi suis-je particulièrement fier·ère?

  • Qu’est-ce que j’ai bien fait et que je vais pouvoir conserver?

  • Qu’est-ce que j’ai moins bien fait, et comment pourrais-je faire mieux à l’avenir?

Ensuite, réfléchir à ce qu’on souhaite accomplir l’année suivante nous aide à nous libérer des sentiments d’impuissance, de la déprime et de l’apathie qui nous accompagnent souvent pendant cette période.

…puis les objectifs

Les quelques questions suivantes pourront vous aider à fixer vos objectifs:

  • Qu’est-ce que je souhaite réaliser l’année prochaine?
    Vous pouvez vous poser la question pour un ou plusieurs domaines: professionnel, relationnel, sport, santé, hobbies…

  • Comment est-ce que je vais m’y prendre pour réaliser ces objectifs?
    Une bonne manière de répondre à cette question consiste à définir des objectifs SMART.

  • Quels obstacles est-ce que je pourrais rencontrer? Comment est-ce que je vais les surmonter?

  • Quelles qualités ou compétences aimerais-je développer?

Si vous suivez cette stratégie, vous devriez vous retrouver avec une vision assez claire de ce que vous voulez accomplir l’année prochaine et la motivation pour le faire. Et je vous garantis alors que vos chances de maintenir le cap et la motivation sur la durée seront bien plus grandes que si vous vous contentez de formuler une ou deux bonnes résolutions le jour de l’an! 😉

4. Faire du bénévolat

Consacrer un peu de son temps à aider les autres a un double avantage: nous apporter un sentiment d’utilité et nous permettre de passer du temps en compagnie personnes qui sont dans une situation similaire à la nôtre – voire pire!

Quelques suggestions d’associations qui recherchent des bénévoles dans la période des fêtes (région du Valais central): les Restos du Cœur – Sion, Nez Rouge Valais, l’Association FARAH DOGS. Pour trouver d’autres idées: Bénévoles Valais-Wallis.

5. Passer du temps dans la nature

À cette période de l’année où tout est au repos, la nature peut nous aider à trouver le calme intérieur. Pas besoin d’aller loin ou de faire de longues balades. Quelques minutes par jour peuvent suffire à nous relaxer et à nous donner un sentiment d’appartenance à quelque chose de plus grand que nous, nous aidant ainsi à sortir de notre isolement.

6. Regarder des films ou lire des livres «feel-good»

Personnellement, même si je n’aime pas vraiment cette période, j’apprécie de regarder des films de Noël. Bien qu’ils aient un côté parfois un peu niais et simpliste, je trouve que ça fait du bien de s’évader l’espace de quelques heures dans un univers où tout se termine toujours bien! Ça m’aide à retrouver de la légèreté et une joie simple.

Pour conclure

J’espère vous avoir apporté quelques pistes et idées pour vous permettre de vous libérer de la déprime de fin d’année et de passer les fêtes dans les meilleures conditions possibles.

En attendant de vous retrouver l’année prochaine, je vous souhaite un bon passage en 2023 et mes meilleurs vœux pour l’année à venir!

Partager cet article

Chercher un mot-clé

Articles récents

À propos de l'auteur

Christel

Praticienne du Code des Émotions · Conseillère en Fleurs de Bach · Praticienne d'hypnose régressive quantique (QHHT)

Je vous accompagne sur votre chemin vers la libération et la guérison émotionnelles et la reconnexion avec votre Soi supérieur.